Actualités

Imagerie et médecine nucléaire : un service pour la planète

Publié le :
03/01/2019 à 16:01

À l’heure où l’alarme climatique retentit comme jamais, dans son projet de modernisation l’AP-HM exprime résolument la volonté de s’inscrire dans une démarche éco-responsable. Certaines équipes ont d’ailleurs pris les devants, comprenant qu’elles pouvaient agir, à leur échelle, non seulement pour préserver la santé comme elles le font au quotidien, mais aussi l’environnement.
 

Le service d’Imagerie et médecine nucléaire de l’Hôpital Nord est à ce titre exemplaire : les manipulatrices de médecine nucléaire ont initié, en collaboration avec les Services logistiques et techniques, un procédé de tri sélectif des déchets bien plus exhaustif et efficient que celui qui était jusqu’à présent en vigueur.

C’est lors des Journées Francophones de Radiologie en octobre 2017 que l’idée prend forme. Une équipe du CHU de Bordeaux explique comment 100% des déchets issus de la prise en charge des patients sont recyclés au sein du service. Cela trouve un écho immédiat chez Chantal DARY, manipulatrice en électroradiologie médicale à l’Hôpital Nord. Il faut savoir que l’activité du service génère une quantité de déchets très importante : plus d’une douzaine de bouteilles d’eau par patient chaque jour, ainsi que de nombreux gobelets en plastique, des cartons de différentes tailles etc.
 

Auparavant, ces déchets entraient directement dans la filière DAOM (Déchets Assimilés aux Ordures Ménagères), sans faire l’objet d’un tri sélectif. Chantal Dary se rapproche de  sa cadre, Yasmina GHEBICHE. Christiane ARDUINO, cadre d’imagerie, est également sollicitée par des MEM de l’équipe scanner : Jessica BUSSETTA et Lucile ALIAGA. Une dynamique se crée petit à petit au sein de l’équipe et c’est ensuite avec le concours de Stéphanie GRAMMATICO, référente secteur environnement sur l’Hôpital Nord, qu’est imaginé un système de tri au niveau du service même.
 

Aujourd’hui, grâce à ce dispositif ces déchets sont valorisés sans que cela engendre de coût pour l’AP-HM. Au contraire, le rachat des matériaux se fait au profit de l’établissement ! Une benne sera prochainement mise en place spécialement pour les bouteilles. Une fois l’enlèvement effectué, celles-ci sont triées à Marignane par couleurs, broyées, lavées puis recyclées. Les cartons sont également valorisés.

Un bel exemple d’engagement pour une cause qui, aujourd’hui, nous concerne tous. Bravo à toute l’équipe !