Actualités

L’AP-HM reconnue comme Pôle d’Excellence d’éducation par la Société Européenne du Genou

Le CHU de Marseille a été reconnu comme Pôle d’Excellence d’éducation par la Société Européenne du genou (European Knee Society) au travers de l’Institut du Mouvement et de l’Appareil Locomoteur (IML) à l’Hôpital Sainte-Marguerite choisi comme l’un des huit centres en Europe pour accueillir l’European Knee Society Travelling Fellowship. Après Oxford et avant Anvers et Florence « L’Institute for Locomotion » à Marseille a ainsi pu accueillir les 4 jeunes chirurgiens (fellows) sélectionnés par la Société Européenne du genou,  le Dr Rosso (Italie) et les Drs Schrednitzki (Allemagne), Franceschini (Italie) et Padua (Brésil).
 
À la suite d’un processus strict de sélection, l’Institut du Mouvement et de l’appareil Locomoteur a obtenu pour la quatrième année consécutive le statut de Pôle d’Excellence en éducation pour la chirurgie du genou. La sélection se base à la fois sur un comité de sélection issu du comité de direction de l’European Knee Society mais aussi sur le vote des jeunes chirurgiens européens.

Le but de la Société Européenne du genou est de promouvoir les échanges d’idées et de meilleures pratiques au sein des centres de chirurgie orthopédique de premier rang, dans le but de collaborer pour le traitement des patients présentant des pathologies touchant les os et articulations telles que arthrose, ostéoporose, et pathologies traumatiques ou dégénératives liées aux activités physiques et sportives.

Les critères de reconnaissance de cette société sont très stricts en matière de soins, recherche et éducation et c’est grâce à son projet médical de thématisation hospitalo-universitaire de ses quatre sites hospitaliers que l’AP-HM, étroitement associée à la faculté de médecine, que cela a pu se concrétiser. Cela a permis dans le cas des hôpitaux Sud l’installation de la première unité de recherche CNRS/Aix-Marseille Université au sein de l’AP-HM à l’hôpital Sainte-Marguerite avec le groupe interdisciplinaire en biomécanique articulaire issu de l’Institut des Sciences du Mouvement de Luminy.
Les quatre fellows ont ainsi pu se familiariser avec les programmes de recherche actuellement en cours au sein de l’unité de recherche comme le remodelage osseux, la régénération tissulaire, l’os en croissance, la qualité osseuse et le risque fracturaire ainsi que les arthroplasties du genou.

Ils ont pu visiter l’environnement thématisé de l’IML avec : une plateforme d’imagerie ostéo-articulaire hautement spécialisée en moyens techniques et compétences médicales, le premier département de rhumatologie en France selon les classements du journal Le Point au cours des dernières années, la structure de médecine et de traumatologie du sport qui a organisé en 2017 le congrès national à Marseille dans le cadre de Marseille capitale Européenne du Sport.
Enfin ils ont pu découvrir les programmes de récupération rapide après chirurgie orthopédique, d’anesthésie loco-régionale et de prise en charge moderne de la douleur post-opératoire grâce aux infiltrations péri-nerveuses sous échographie en salle de réveil sous le contrôle de l’équipe d’anesthésie de l’IML.
 
Cela permet un retour rapide pour les patients regagnant leur domicile ou dirigés vers les centres de rééducation installés au sein d’un partenariat public-privé dans les jardins de l’hôpital Sainte-Marguerite comme les cliniques Saint-Martin Sud et La Phocéane et le centre Valmante. Les fellows ont pu assister aux différents actes de chirurgie orthopédique pratiqués au sein de l’IML comme la chirurgie de réparation méniscale ou ligamentaire du genou et la chirurgie de remplacement articulaire de type prothèse en profitant des salles opératoires intégrées reliées en visio- et audio-connections.

Chacun des fellows internationaux a pu présenter à l’ensemble de l’équipe ses travaux de recherche en cours comme les ostéotomies du tibia proximal, la chirurgie prothétique totale ou compartimentale du genou et la chirurgie de reprise.

En matière d’éducation, le département de chirurgie orthopédique assure la formation des jeunes chirurgiens orthopédistes de Marseille et sa région  et il est l’un des très rares en France à être demandé à chaque semestre depuis dix ans par un autre CHU de France pour y envoyer se former un interne de chirurgie orthopédique, la place étant réservée deux ans à l’avance. Enfin sur le plan international outre les visiteurs occasionnels venus d’Europe, Asie, Afrique, Moyen-Orient ou Etats-Unis, l’Institut du Mouvement et de l’Appareil Locomoteur a initié des pratiques orthopédiques satellites en Belgique, Suisse, Italie ou aux Emirats par des chirurgiens venus se former pendant au moins un an à l’hôpital Sainte-Marguerite.